http://www.habiter-autrement.org News > Tendances  

Tendances

 


Accueil Remonter Suivante
 

 

Design universel d'habitations pour personnes en perte d'autonomie

Par Yves Perrier, Expert-conseil en architecture durable

 

Source: Guides Perrier du Québec

http://www.guidesperrier.com/

 

 

La Maison accessible  favorisant l'intégration des parents âgés à la vie familiale par la flexibilité de l'aménagement et l'accessibilité universelle.

 

La maison-jardin devrait pouvoir accueillir une personne à motricité réduite pour une journée, un mois ou plusieurs années. Le rez-de-chaussée est situé au niveau du sol afin qu'il soit directement accessible de l'extérieur (à l'avant et à l'arrière) et du garage. Il est facilement utilisable en fauteuil roulant et comporte une pièce fermée polyvalente pouvant être transformée en chambre.

Le garde-manger walk-in peut être transformé en ascenseur menant à la pièce commune de l'étage si désiré.

De manière générale, les équipements devraient être prévus pour être facilement accessibles : douches walk-in, rangement walk-in, seuils de portes surbaissés, etc

 

La Maison intelligente : intégrant la domotique pour le plaisir, l'éducation et la communication mais aussi pour facilité son usage par les personnes âgées, à faible motricité, aveugles, ou avec tout autre handicap.
La maison-jardin devrait être profilée à l'aide d'une technologie de câblage structuré permettant d'inter relier les systèmes de contrôle vidéo, alarmes, domotique d'éclairage, ordinateurs selon les besoins des occupants. Ceci est actuellement peu coûteux mais doit être fait par des firmes spécialisées afin de bien planifier les besoins.

 

Les guides d'habitation et d'écodesign

Design universel d'habitations pour personnes en perte d'autonomie

Par Yves Perrier, Expert-conseil en architecture durable

 

Accessibilité universelle et logement multiple

Selon des données recueillies par Statistiques Canada, plus d'un ménage sur quatre comprend au moins un membre ayant une limitation quelconque. Les limitations mentionnées dans l'enquête de l'organisme vont de la déficience auditive jusqu'à une incapacité limitant les personnes dans leurs déplacements (gravir des marches, franchir des portes étroites, utiliser des salles de bains trop petites, etc.).

Compte tenu du vieillissement de la population ce besoin ira en grandissant durant les prochaines décennies. Or, très peu de nouveaux logements adaptés au vieillissement de la population ont été réalisés au cours des dernières années et conséquemment, peu de professionnels de l'aménagement ont pu développer cette connaissance. Voici quelques conseils et exemples à suivre.

 

L'accès extérieur à l'immeuble

Les rampes d'accès aux immeubles sont généralement trop inclinées et deviennent glissantes ou difficile d'utilisation. Une pente maximale de 1 : 12 devrait être respectée soit un pied de hauteur pour 12 pieds de longueur ( le même rapport en mètres bien sûr).

 

• Accessibilité universelle et logement multiple

• Une circulation adéquate

• La cuisine performante

• Les problèmes de portes

• Une salle de bains sécuritaire

• Une construction confortable, sûre et saine

 

Avec le vieillissement de la population, la demande en logements à accès universel augmente constamment. En concevant ou en rénovant une maison ou un logement, il serait donc sage de penser à la rendre accessible aux personnes en perte d'autonomie pour vous, vos amis, vos parents ou simplement pour en augmenter la valeur lors de la revente.

 

Accessibilité universelle et logement multiple

Selon des données recueillies par Statistiques Canada, plus d'un ménage sur quatre comprend au moins un membre ayant une limitation quelconque. Les limitations mentionnées dans l'enquête de l'organisme vont de la déficience auditive jusqu'à une incapacité limitant les personnes dans leurs déplacements (gravir des marches, franchir des portes étroites, utiliser des salles de bains trop petites, etc.).

Compte tenu du vieillissement de la population ce besoin ira en grandissant durant les prochaines décennies. Or, très peu de nouveaux logements adaptés au vieillissement de la population ont été réalisés au cours des dernières années et conséquemment, peu de professionnels de l'aménagement ont pu développer cette connaissance. Voici quelques conseils et exemples à suivre.

 

L'accès extérieur à l'immeuble

Les rampes d'accès aux immeubles sont généralement trop inclinées et deviennent glissantes ou difficile d'utilisation. Une pente maximale de 1 : 12 devrait être respectée soit un pied de hauteur pour 12 pieds de longueur ( le même rapport en mètres bien sûr).

 

Le système de contrôle des portes

L'accès aux immeubles locatifs se doit d'être bien protégé contre les intrus. Cette nécessité est encore plus évidente pour les personnes en perte d'autonomie qui sont souvent sans défense.

Or les systèmes de contrôle peuvent être difficiles d'utilisation pour les personnes atteintes de difficultés de motricité des bras ou des jambes, sans oublier les personnes aveugles ou à très faible vue. La grosseur des caractères, les contrastes forts, la hauteur des équipements et leur facilité de manipulation sont importants à considérer, tout comme le sens d'ouverture des portes.

 

Le corridor et l'accès au logement

Pour accéder à son logement , il faut d'abord le trouver. Des couleurs différentes et contrastées sur les portes d'accès des logements permettent aux personnes à faible vue de mieux identifier leur propre porte. Pour les non voyants un changement de texture dans le plancher peut les aviser qu'ils se trouvent devant une porte. Une main courante le long des corridors permet aussi de s'y rendre en sécurité quelque soit l'handicap de la personne.

Un dégagement devrait être fait devant chaque porte pour permettre la rotation d'une chaise roulante ainsi qu'une approche latérale de la porte afin de la débarrer. Une tablette est aussi très utile pour déposer des clés, des paquets, des gants ou même s'y appuyer durant l'opération de l'ouverture ou de la fermeture de la porte.

 

Les fenêtres

Les personnes qui passent la majorité de leur journée assises dans un fauteuil fixe ou dans un fauteuil roulant ont besoin de fenêtres basses pour pouvoir profiter d'un contact agréable avec l'extérieur. La position surbaissée de la quincaillerie d'ouverture est aussi nécessaire pour leur permettre de manipuler facilement les volets ouvrants. Le bas de la fenêtre devrait être situé à environ 1,5 pied du plancher et la quincaillerie à environ 3 pieds.

En faits, les fenêtres basses sont généralement appréciées de tous car elles améliorent la vue sur l'extérieur pour toute personne dès qu'on s'éloigne de la fenêtre.

 

Les balcons

Il faut d'abord facilité l'accès au balcon en choisissant un design de seuil de porte surbaissé qui soit franchissable par un fauteuil roulant. Le design du joint du balcon et de la maison doit toutefois être conçu de manière à éviter les infiltrations d'eau par un égouttement approprié sinon les risques d'infiltrations d'eau dans les murs extérieurs sont très grands et des dommages majeurs peuvent être occasionnés. À cet effet, la construction en béton est beaucoup plus sécuritaire que celle en bois ou en acier.

Les garde-corps des balcons devraient être transparents ou au moins translucides. En effet, les garde-corps doivent faire un minimum de 42 pouces de hauteur pour être sécuritaires. À cette hauteur, ils bloquent la vue des personnes assises sur le balcon et les empêchent de bien communiquer entre eux.

 

Électricité et domotique

Le standard américain place les interrupteurs électriques à 54 pouces de hauteur alors qu'en Europe bon nombre d'installations d'interrupteurs se font à 36 pouces de hauteur. Les interrupteurs situés à 36 pouces sont tout aussi faciles à utiliser pour les grandes personnes que pour les enfants ou les personnes se déplaçant en fauteuil roulant. Ce devrait être le standard universel.

Actuellement, il se fait beaucoup de recherche sur l'application de la domotique pour résoudre les problèmes des personnes à faible motricité et en perte d'autonomie. Les commandes à distance sont disponibles pour de nombreux produits et l'activation vocale fait aussi beaucoup de progrès.

Voir système d'alarme sans fils

 

Une circulation adéquate

Pour rendre un aménagement adaptable, il faut avant tout planifier la circulation de manière à permettre aux personnes en fauteuil roulant de pivoter à leur aise. Pour ce faire, on doit prévoir des cercles de 1.5 mètre de diamètre sans obstacle dans la cuisine, la salle de bains, le vestibule et les corridors. Ce type d'aménagement n'augmente pas les surfaces ni les coûts de construction par rapport aux standards actuels.

 

La cuisine performante

Dans les logements prévus pour des personnes en fauteuil roulant, la cuisine est tout aussi fonctionnelle pour les autres occupants. On peut fixer la hauteur du comptoir à 34 pouces et demi pour faciliter l'accès au-dessus du comptoir sans pénaliser les autres occupants. Seul le lave-vaisselle cause un problème, il faut qu'une partie du comptoir soit à 36 pouces de hauteur pour pouvoir y installer un lave-vaisselle standard.

 

Les problèmes de portes

Toutes les portes devraient avoir un minimum de 34 pouces (85cm) de largeur de manière à laisser au moins 32 pouces (80cm) de dégagement lorsqu'elles sont ouvertes. Il est à noter que pour les endroits exigus comme la salle de bains, les portes devraient coulisser ou s'ouvrir vers l'extérieur.

Tous les seuils de portes devraient être biseautés de manière à facilité le passage. Pour l'accès aux terrasses extérieures, le choix de portes jardins (type français) est généralement plus adéquat que les portes patios car leur seuil est moins élevé et l'ouverture est plus grande.

 

Une salle de bains sécuritaire

Lors de l'aménagement de la salle de bains prévoir des barres d'appuis bien fixées aux murs dans le bain, la douche et près du cabinet d'aisance. N'installez pas de marche d'accès à la baignoire car elle nuirait à son approche pour le fauteuil. Prévoir une douche sans obstacle en céramique ( voir illustration) ou en acrylique moulé sans seuil tel que la douche Libre-accès de Maax.

 

Une construction confortable, sécuritaire et saine

Plus que tout autres immeubles, les lieux de résidence des personnes en perte d'autonomie devraient être à sécurité maximale en ce qui concerne le feu, le confort physique, l'insonorisation et la qualité de l'air. Malheureusement, la majorité des institutions destinées à ces personnes ne sont pas mieux conçues que de simple appartements standards à logements multiples.

 

Le confort.

La qualité de l'isolation et de l'étanchéité à l'air des murs extérieurs et des fenêtres est primordiale pour des gens qui bougent peu et qui sont susceptibles de prendre froid.

 

La résistance au feu.

Les personnes à faible motricité ne peuvent pas être évacuées rapidement. L'utilisation des techniques de construction et de compartimentation ignifuges horizontales est essentielle pour leur sécurité en cas de feu.

 

La qualité de l'air.

Les immeubles à logements multiples pour personnes en perte d'autonomie sont généralement munis de systèmes centraux pour le traitement de l'air sans mode de contrôle individuel dans chaque logement. Il en résulte souvent des appartements trop secs durant l'hiver et trop chauds durant l'été. Le contrôle des moisissures dans les murs extérieurs devrait aussi être une priorité pour conserver de l'air sain.

 

L'insonorisation.

Les personnes atteintes de difficultés auditives doivent généralement mettre le volume de leur appareil de télévision assez élevé. Cette pratique est dérangeante pour les personnes habitant dans les logements voisins. Une excellente qualité de l'insonorisation dans les cloisons intérieures est donc une nécessité.

 

Pour plus d'informations sur les services de design adapté aux personnes en perte d'autonomie: visitez le site des Guides Perrier

Autoconstruction, Cabanons, maisons solaires, maisons jardins, maisons bi-générations - Architecture et design - Guides Perrier du Québec

http://www.guidesperrier.com/immobilier_construction/maisons_neuves/_indexs/general_a_m.html

 

 

Accueil Remonter Suivante

up

 Contact pour envoyer votre contribution:  < lreyam <(at)> gmail.com >(fichiers word, pdf, , textes, images, vidéos, références, contacts, bibliographie, lien ... )Précisez bien la page (titre, dossier, adresse URL via "Propriétés" dans votre navigateur)
 
 Vos commentaires :

 





 

up