http://www.habiter-autrement.org News

Tendances

 

Poste de santé maternité Thierry Sabine de Niaga

Sénégal

Vous aussi participez, même modestement, 
à l'amélioration d'une maternité et du poste de santé

 

 

Le poste de santé de Niaga Ouolof fait partie des dispensaires soutenus par Thierry Sabine *, l'un des fondateurs du rallye Paris-Dakar. Le centre est dirigé par l'extraordinaire Ibrahim Acrachi, sur place jour et nuit, quasi 7 jours sur 7, qui réalise avec son équipe près de 350 accouchements dans l'année et apporte des  soins à toute la communauté. Toute son équipe y fait un travail vraiment remarquable ! Le village n'a pas les moyens de rénover ses équipements. Nous pouvons les aider ! 

Sur place André et Roland s'assureront du suivi des travaux et du bon usage de vos dons :

.  André Galland (podologue à la retraite) tel: +221 77 512 83 43 André y intervient depuis 2002 et connaît bien le personnel et les notables du village **

. Roland Mayerl (architecte à la retraite)  tel: +221  33 860 08 88   lreyam @  gmail.com

Niaga: Population actuelle 6.643Personnes - Niaga Ouolof fait partie de la communauté rurale de Sangalkam dans le département de Rufisque (région de Dakar). A 1 km au sud du Lac Rose

Localisation via Google Map:  lien  

   

Liens: Sites sur lesquels on parle du poste de santé: 

http://www.cosiong.fr/site/fr/content/view/30/52/ 

http://rorinou.unblog.fr/2008/10/14/coup-de-coeur-et-coup-de-geule/ 

----------------------------------------------------------------------- 

Associations œuvrant pour soutenir le Poste de Santé

et qui recherchent des médecins, infirmiers, kinés intéressés par la participation à leurs missions

 

Association Lac Rose - 83170 Brignoles - Médecin, Kinésitherapeute - mission médicale effectuée en octobre 2008 - Sylvie Oger, Présidente Email: oger.s@@@wanadoo.fr

http://www.associationlacrose.org/

Association ONG-NIAGA - 60490 Ressons sur Matz  - Apport de soins médicaux dans le cadre des centres de santé et des dispensaires locaux et des cases de santé avec apport de pharmacopée adapté aux actes délivrés - Email: contacts@ong-niaga.org

http://www.ong-niaga.org/

 

Possible coordination, échanges entre trois postes de santé dans la zone

Poste de santé Thierry Sabine de Niaga, Poste de santé du Daara de Malika, Poste de santé de Mbeubeus du Centre Communautaire de Mbeubeus en face du Daara. Tous les trois dans un périmètre de 5 km environ

A propos du  Daara-Malika

 

Quelques actions envisageables:

Remise en état des sanitaires : 2 toilettes et 2 douches. Les arrivées d'eau existent. Priorité: replacer un réservoir d'eau pour le wc turc, siège complet pour le 2° wc, robinets et douchettes dans les douches : Coût de l'intervention du plombier: environ 200.000 Fr CFA ou 300 Euros 

 

Etapes suivantes .... avec vos soutiens : 

  • ajout de 2 lavabos et d'un bidet ~ 300 €  (avec cloison de séparation)

  • carrelage des murs avec des carreaux de récupération (assez chouette) ~200€

  • réparation des portes + encadrements (les portes ne ferment plus)  ~200€

  • mise en peinture des portes et du couloir d'accès aux sanitaires  ~80€ (achat matériel)

  • production d'eau chaude via un chauffe eau solaire à placer en toiture   ~1.000€

  • production d'électricité via des panneaux photovoltaïques ~2.500€ (éclairage 12V)

  • aménagement de deux pièces pour les stagiaires (français,  belges ... infirmier, pharmacien)    disponible aussi pour les bénévoles de passage ~3.000€  (y compris mobilier)

  • aménagement des espaces extérieurs: plantations (palmiers et citronnelle), sol carrelé

  • organisation de visites du poste de santé avec vente de Tshirt, de cartes postales, de cd de Balavoine par exemple et de produits locaux (comme le sel du lac).. pour assurer quelques revenus et la pérennité du projet. Niaga est un passage obligé pour les touristes venant notamment de Saly pour voir le Lac Rose et la grande côte: une vingtaine de mini-bus passent chaque jour devant le poste de santé: le lancement de l'opération nécessite  ~300€ (achat de cartes postales, cd, panneaux, Tshirts, installation d'une buvette,...) ... un appareil photos polaroïd ou une imprimante pour appareil photos numérique permettrait de remettre de suite aux touristes des photos avec en arrière plan le poste de santé et pourquoi pas les touristes habillés de blouses blanches comme celles des infirmières ou de boubous ...

  • et pourquoi pas une unité de production de biogaz pour l'éclairage et la cuisine à partir de latrines communes à l'école attenante et le Poste de Santé. Avec latrines et laverie publiques. Explications : http://www.habiter-autrement.org/12.energies/02_ener.htm  

 

Envoi de médicaments et de matériel médical :

Voir avec son pharmacien habituel afin qu'il vous remette des échantillons et des produits devenus invendables en matière de soins: savons, dentifrice, brosses à dents, crèmes, thermomètres, coupe ongles etc

Médicaments rapportés par des patients, même périmés... Seretide 500 (surtout), antibiotiques, anti-inflammatoires, antalgiques, anti-parasitant, contre les diarrhées, traitement des plaies .... Tout est utile, des affiches, des brochures de sensibilisation également. Matériel: tensiomètre électronique, thermomètres, glucomètre. Demandez un petit mot avec l'en-tête de la pharmacie précisant qu'il s'agit bien d'un don pour le Poste de Santé Thierry Sabine et le poste de santé du Daara de Malika.

 

Auprès de médecins ou de cliniques: voir s'il y a moyen de récupérer du petit matériel de soins et plus particulièrement celui approprié à une maternité (cela peut être du matériel ancien... ). Dans le cas de matériel encombrant ou trop lourd, sollicitez un envoi via chronopost qui arrive à destination a priori sans passer par la douane (scinder en plusieurs colis si nécessaire).

 

Envoi de lingerie, de vêtements, de sandalettes : chemises de nuit, vêtements et sandalettes  pour nouveaux nés et jeunes enfants .... et aussi draps, couvertures légères, biberons, jouets de bébés, .... à remettre aux touristes qui s'en vont pour le Sénégal (nous venons chercher les colis à leur hôtel). Solliciter le personnel navigant d'Air Sénégal ou d'Air France (départs depuis Paris, Marseille): placez par exemple une petite annonce dans leur bulletin d'information interne. Profitez aussi du container d'un expat en partance !
Mettre le tout dans des sacs en plastique doublés. Même des sacs plastiques poubelles font l'affaire !.

----------------------------------------------------------------------- 

Destination

Poste de Santé maternité Thierry Sabine 

M.Ibrahim ACRACHI 

Niaga - Lac Retba/Lac Rose 

Sénégal 

Tel: +221 77 555 35 14  -  M.Ibrahim ACRACHI chef du poste de santé - maternité Niaga

Email: ibrahimacrashi   @@@  gmail.com 

----------------------------------------------------------------------- 

Envoi de vos dons (50€, 100€, 200 € ou plus )

Les fournisseurs ainsi que les entrepreneurs et artisans seront payés directement par Roland Mayerl et André Galland qui se portent garants du bon usage de vos dons en toute transparence.  Pour faciliter les transferts,  éviter des frais vos dons en espèces sont à envoyer sur mon compte bancaire personnel en précisant :  "Poste de santé Thierry Sabine" . Une comptabilité sera assurée par les responsables. 

----------------------------------------------------------------------- 

Vous êtes bien entendu invités à venir au Sénégal pour vous rendre compte de l'avancement des travaux et du bon usage de vos dons. Découvrez ainsi le pays "autrement" ! 
... des idées sur: Sénégal 

 

----------------------------------------------------------------------- 

Voir aussi les actions de sensibilisation prévues avec les enfants :

http://www.habiter-autrement.org/action 

 

-----------------------------------------------------------------------  
* C'est en 1985 que Thierry Sabine, organisateur du rallye Paris-Dakar, a décidé de construire une maternité dans le village de Niaga en récompense de l'hospitalité offerte par les femmes du village à chaque arrivée du rallye.

L'Etat a apporté sa contribution dans cette nouvelle maternité en y affectant un fonctionnaire Chef. Un habitant de chaque village a été par ailleurs formé pour renforcer le personnel technique. 

L'intervention ultérieure de diverses associations humanitaires ont permis à la Maternité Rurale Thierry Sabine de se transformer en Poste de Santé Thierry Sabine, élargissant ainsi son champs d'action à l'ensemble de la population. Le personnel technique est rétribué grâce à un prélèvement de 30% sur les recettes du Poste de Santé. Les recettes sur les ventes de médicaments sont exclusivement consacrées au réapprovisionnement en médicaments auprès de la pharmacie du District sanitaire.

Pendant le Paris-Dakar 84, Daniel Balavoine décide d'aider les populations du Mali en lançant les Paris du coeur. A bord de l'hélicoptère du Dakar, Balavoine supervisait l'installation de pompes à eaux dans des villages africains. Aujourd'hui encore l'Association Daniel Balavoine, travaille en partenariat à des projets de développement agricole et scolaire, s'inscrivant dans le plan gouvernemental du pays concerné à ce jour : le Mali.  Fournir des motopompes d'irrigation pour la culture du riz dans le but d'atteindre l'auto-suffisance alimentaire par leur travail et selon leur volonté. http://www.associationdanielbalavoine.org/ 

Thierry Sabine est mort dans la soirée du 14 janvier 1986, avec le chanteur français Daniel Balavoine, la journaliste Nathaly Odent, le pilote de l'hélicoptère François-Xavier Bagnoud et le technicien radio Jean-Paul Le Fur, après que l'hélicoptère eut percuté une dune dans une tempête de sable à Gourma, au Mali.

 

 

** Monsieur Galland et Madame Milhau - pédicures podologues, originaires d'Annemasse - ont apporté depuis 2002  leur aide via l'Association Solidarité Niaga

 

Association Action Santé Solidarité - apporter à des populations en Afrique une aide pour contribuer à l’amélioration globale de leur santé - Composée en majorité de sages femmes le premier objectif de l’association est d’œuvrer à la promotion de la maternité sans risque (dans le monde chaque minute une femme meurt des séquelles de son accouchement)

http://assoactionsante.free.fr/

Association Action Santé Solidarité

10 rue du docteur Heydenreich

54000 NANCY

Présidente : Valérie DENIS

Mail : valdenisbz@yahoo.fr

Association Action Santé Solidarité /Antenne Aveyron

Fontanges

12850 ONET LE CHATEAU

Vice présidente : Nicole CERDAN

Mail : nicole.cerdan@wanadoo.fr

 

 

Electrifier le poste de santé et l'école attenante avec de l'éolien ?

Voir l'exemple du Cameroun:

Sahasifotra: Le premier village éolien de Madagascar - Le projet pilote de Sahasifotra a été financé par des dons de provenance suisse, autrichienne et de Liechtenstein - Données technique sur les aerosmarts5: Puissance nominale 3 x 5 kW,nPâles/diamètre 3 /5,1 m, Production annuelle (> 6 m/s) 30’0000 kWh, Hauteur nacelle 18 m, Poids nacelle y compris roteur 150 kg, Poids mât 400 kg - mad-eole@@@bluewin.ch - Mad'Eole a élaboré un programme d'électrfication rural couvrant 15 villages jusqu'à 2012 - Förderverein Mad‘Eole Schweiz - Stefan Frey- Dornacherstrasse 8, BP 355, CH-4603 Olten
http://www.madeole.org/ 

 

Le village et Centre de santé de Ndjagaré - Un village solaire pilote se met en place au Cameroun

Dans le cadre de la promotion de l’utilisation des énergies moins polluantes, l’UNESCO a produit en 2004 un document sur une étude de faisabilité d’un village solaire pilote à Kousséri. La mise en œuvre de ce projet a commencé par l’électrification solaire du Centre de santé de Ndjagaré.

Le village de Ndjagaré est situé à une dizaine de kilomètres de Kousséri, Chef-lieu du département du Logone et Chari. Ndjagaré est le Chef-lieu d’un canton (Lawanat) de sept villages et peuplé essentiellement des populations « arabes ». Ce village dispose d’une école publique, d’un Centre de Santé, d’une mosquée et de quatre puits d’eau opérationnels. Le Centre de santé de Ndjagaré est le fruit de la coopération Cameroun/Union Européenne. Dans ce village à intense activité agro-pastorale, la très grande partie de l’énergie utilisée provient en effet du bois.

Une équipe UNESCO composée d’un consultant et d’un expert en sciences a été mis en mission s’est rendue à Ndjagaré du 09 au 19 février 2007 en vue d’installer les équipements solaires offerts par l’UNESCO au profit du Centre de santé. La pose de ces panneaux solaires, des batteries, du convertisseur et du contrôleur de charge s’est passée sans de grosses difficultés. Ce travail s’est déroulé avec l’appui du Député-Maire de Kousséri et du Lawan de Ndjagaré. L’infrastructure solaire mise en place va servir à l’éclairage.

Dès la fin des travaux les populations du village se sont précipitées vers le Centre de santé pour découvrir le premier point lumineux. Ce fut une très grande joie dans le village. Pour la pérennité de ces équipements, il a été demandé aux populations de Ndjagaré d’en faire bon usage. Le Lawan, à cette occasion, a souhaité voir ce réseau d’électrification s’étendre à l’école, à la mosquée et au pompage solaire d’eau pour un accès à l’eau potable et pourquoi pas à l’éclairage public du canton. Ceci contribuera à résoudre de multiples problèmes auxquels les populations sont ici confrontées :

* Accès à l’eau potable ;

* Eclairage,

* Audio-visuel et les télécommunications;

* Mouture des céréales et la conservation des denrées alimentaires.

L’éclairage des salles de classes permettra aux écoliers de pouvoir combler leurs lacunes pendant les cours du soir et les sessions de rattrapage

Pour le Député-Maire de Kousséri, les équipements solaires installés à Ndjagaré serviront d’exemple aux habitants du Lawanat pour la satisfaction de leurs besoins en énergie.

La réalisation de l’ensemble du projet du village solaire de Ndjagaré aura un impact socio-économique louable et contribuera à l’atteinte des ODM. Ndjagaré pourra devenir le Village Pilote du Millénaire au Cameroun qui est une stratégie de réduction de la pauvreté fondée sur les OMD.

Source: 03-04-2007

http://portal.unesco.org/geography/fr/ev.php-URL_ID=7197&URL_DO=DO_TOPIC&URL_SECTION=201.html 

 

école publique de Balefock solaire

Merline Momo Azeufac, 41 ans, enseignante à Balefock, dans une région rurale de l'ouest du Cameroun, peut corriger normalement la pile de cahiers d'élèves qui se trouvent sur sa table, sans redouter que la tombée de la nuit ne mette brutalement fin à son travail faute d'un bon éclairage.

"J'avais toujours mal aux yeux, et aussi mal à la tête à cause de la fumée", a-t-elle déclaré à IPS, la semaine dernière. "Imaginez comment je pouvais corriger une centaine de cahiers d'exercices dans de mauvaises conditions d'éclairage et avec la fumée. Mais le problème ne se pose plus depuis que nous avons l'énergie solaire".

Leur village a reçu, fin 2006, quatre plaques photovoltaïques pour produire de l'énergie solaire, grâce à un don de la 'Rural Entrepreneuship Foundation' (REF), une organisation non gouvernementale (ONG) basée à Yaoundé, la capitale, qui a répondu favorablement à une demande de l'Association des parents d'élèves de l'école publique de Balefock.

Les habitants déboursaient entre trois et quatre dollars en pétrole, chaque mois pour un éclairage médiocre, souligne Ytamben. Ils débourseront désormais quatre dollars mensuels, juste pour payer les salaires des futurs chargés du suivi du projet, chargés de procéder au remplacement des pièces défectueuses et des batteries qui ont besoin d'être renouvelées tous les cinq ans.

http://www.infosdelaplanete.org/article.php?ID=1602 

 

Le Développement de l'Entrepreneuriat - liste annotée de ressources électroniques dans le domaine de l'entrepreneuriat

http://www.enterweb.org/etship-f.htm 

 

The Kellogg Foundation - Entrepreneurship Development Systems grants

http://www.wkkf.org 

 

Merline Momo Azeufac, 41 ans, enseignante à Balefock, dans une région rurale de l'ouest du Cameroun, peut corriger normalement la pile de cahiers d'élèves qui se trouvent sur sa table, sans redouter que la tombée de la nuit ne mette brutalement fin à son travail faute d'un bon éclairage.

"J'avais toujours mal aux yeux, et aussi mal à la tête à cause de la fumée", a-t-elle déclaré à IPS, la semaine dernière. "Imaginez comment je pouvais corriger une centaine de cahiers d'exercices dans de mauvaises conditions d'éclairage et avec la fumée. Mais le problème ne se pose plus depuis que nous avons l'énergie solaire".

Leur village a reçu, fin 2006, quatre plaques photovoltaïques pour produire de l'énergie solaire, grâce à un don de la 'Rural Entrepreneuship Foundation' (REF), une organisation non gouvernementale (ONG) basée à Yaoundé, la capitale, qui a répondu favorablement à une demande de l'Association des parents d'élèves de l'école publique de Balefock

 

-------------------------------------------------------

L'électricité au service de la santé

Des solutions innovantes, pérennes et respectueuses de l'environnement

Proposer de petits systèmes Individuels

L’ensemble du programme mené au Sénégal vise exclusivement l’électrification de bâtiments collectifs. Mais la fourniture d’énergie solaire à un dispensaire ou une école représente, pour la Fondation, la première étape vers une diffusion plus large des services de l’électricité, en généralisant l’idée du recours à des technologies respectueuses de l’environnement.

Pourquoi, dans ce cas, ne pas imaginer de petits systèmes accessibles aux familles ? C’est ce qui a été fait avec la mise en place d’une procédure de location (ou, parfois, de location- vente) de lampes portables ou de kits solaires individuels. Les intéressés, qui souvent ont découvert l’énergie solaire à travers l’équipement d’un bâtiment collectif de leur village, ont réservé un accueil extrêmement favorable à cette initiative. Il est en effet bien commode de pouvoir louer auprès du dispensaire qui en assure la garde l’une de ces lampes portables qui offrent la “lumière” au moment des fêtes familiales ou des cérémonies. Tous les partenaires ont, bien entendu, participé à cette extension périphérique du programme, qui présente deux avantages importants : diffuser l’électricité à l’échelle individuelle et assurer de nouveaux revenus financiers aux centres de santé qui se chargent de louer les lampes et les kits. A la fin octobre 1998 le programme Energie-Solidarité Sénégal se terminera. Au-delà des réalisations effectives, il aura donné lieu à quelques retombées moins prévisibles. Pour l’avenir, la Fondation Energies pour le Monde a été sollicitée pour de nouvelles initiatives : il s’agirait encore une fois d’intervenir dans le domaine de la santé, mais en insistant davantage sur les problèmes d’hygiène et de chaîne alimentaire.

http://www.energies-renouvelables.org/fondation_energies_monde.asp 

-------------------------------------------------------

Du point de vue de l'accès aux services sociaux de base et des représentations sur l'environnement : plus de 56,2% de la population enquêtée n'a pas l'aptitude de lire et d'écrire en français et dans les autres langues. Le travail est surtout le fait des hommes : 55,2 % contre 28,2 % pour les femmes. Ces résultats ont montré que le travail des enfants est très précoce à Diamalaye et Darou Salam puisque 17,0 % des 6-14 ans ont travaillé dans les sept derniers jours. Cette situation est plus intense chez les garçons : 22,4 % contre 11,0 % pour les filles. L'enquête montre que plus de la moitié des ménages (59,9 %) et de la population (52,3 %) utilisent une source d'eau potable améliorée pour la boisson Le puits protégé est la principale source améliorée utilisée par les ménages (33,9 %) et la population (36,2 %) de l'enquête. Toutefois, il importe de noter que plus de trois ménages sur dix et 31,7 % de la  population des ménages enquêtés ont recours aux puits non protégés pour s'approvisionner en eau de boisson. Le lieu le plus fréquenté pour les soins est la case de santé (45,9%). Dans 37,7 % des cas les ménages ont recours aux structures de Malika (23,3 % pour le poste de santé et 14,4 % pour le  dispensaire du daara). Sur les 227 chefs de ménages, seulement 37 pensent que la proximité de la décharge est bénéfique pour le quartier, soit 16,3 % de l'ensemble. De l'avis de ces chefs de ménages, la proximité de la décharge favorise principalement la création d'emplois (48,6 %). Il a été également demandé aux chefs de ménage s'ils pensent que la proximité de la décharge présente des inconvénients pour le quartier. Pour près de huit répondants sur dix (79,7 %) la réponse est oui. De l'avis de ceux-ci, la mauvaise odeur est le principal inconvénient (68,5 % pour les odeurs fétides tout le temps et 13,7 % pour les problèmes de respiration).

 

 

up